Gauche

Comment nourrir les oiseaux en hiver? [2]

Variez les emplacements de nourrissage au sol, ne mélangez pas diverses sortes de nourritures présentées "en tas"' dans les mangeoires, ne donnez que des produits naturels de qualité et évitez ainsi les moisissures ou la contamination des aliments par les déjections, afin d'écarter les épidémies.

Placez votre mangeoire à bonne distance d'une verrière ou de la porte vitrée de votre salon, afin d'éviter les accidents de collision provoqués par l'envol subit des oiseaux à l'approche d'un Épervier.

Par contre, donnez à vos oiseaux toute possibilité de refuge vers des buissons tout proches où ils pourront s'abriter en cas de danger.

Et si vous avez des chats, faites de sorte que les oiseaux puissent toujours être avertis de leur présence: il est inutile de vouloir nourrir les oiseaux si vous avez plusieurs minous "chasseurs" en liberté à l'extérieur.

Prodiguez la nourriture en petite quantité raisonnable suivant le nombre de vos hôtes; ce n'est en nourrissant d'abondance, dès le départ, que vous aurez plus de visiteurs ailés. Mais distribuez celle-ci à heure fixe et régulièrement, de préférence tôt le matin, puis une seconde fois si nécessaire en début d'après-midi afin d'éviter le gaspillage et la contamination.

Il est aussi important de s'inquiéter de la façon de mettre à la disposition des oiseaux de quoi s'abreuver. Déposez un récipient peu profond (2 à 3 cm) avec de l'eau claire, sans aucun additif en vue d'empêcher l'eau de se congeler. Don ne jamais mélanger à l'eau fraîche, ni de sucre, ni de glycérine ou autres produits chimiques. Veillez à tendre un grillage au-dessus de la surface d'eau, afin d'empêcher les oiseaux de se baigner car ils pourraient "geler" sur place. Changez l'eau 3 à 4 fois par jour si nécessaire, toujours à heures fixes (surtout le matin et fin de l'après-midi), les oiseaux ainsi ravitaillés en boisson, s'adapteront à votre horaire. Quand le sol est couvert de neige, il est superflu de donner à boire, les oiseaux se contentant de picorer la neige. Si vous avez dans votre jardin un vivier ou un étang, ou si vous habitez près d'un plan d'eau, cassez régulièrement la glace, toujours au même endroit: les oiseaux des environs profiteront rapidement et régulièrement de cette aubaine.

L'intervention humaine par le nourrissage hivernal équilibré et varié est donc

salutaire à l'oiseau, tant à l'individu qu'à l'espèce, tant pour le sédentaire que pour le migrateur. A la joie de venir en aide aux oiseaux en détresse s'ajoute donc la satisfaction de faire œuvre utile. L'aspect éducatif ne saurait être oublié.

En attirant les oiseaux sous nos fenêtres, nous pouvons enrichir nos connaissances. Surtout les enfants qui en profiteront pour reconnaître les oiseaux qu'ils ne connaissent souvent que de nom.

Ils sauront apprécier leur présence, étudier leur comportement et ainsi apprendre à les aimer et don à les protéger. Et, au-delà de ce plaisir de l'esprit et du cœur, c'est le début d'une ouverture vers la nature toute entière et l'environnement urbain.

Obtenir le menu pour nos oiseaux 

 

En ce qui concerne les petits mammifères.

Même pendant l'hiver, il faut savoir que de petits mammifères se réveillent afin de manger et boire. Ainsi, le hérisson se réveille 2 à 3 fois par hiver, d'où l'intérêt de laisser de la nourriture à sa disposition, comme par exemple des croquettes pour chiens ou pour chats. Son poids pour passer l'hiver doit être au minimum de 500 grammes. Si vous le trouvez endormi à l'abri, surtout ne le réveillez pas. Par contre, un hérisson qui se promène en plein jour n'est pas normal et signifie souvent qu'il a un problème. Ramassez-le et faites-le parvenir à notre centre.

Droite

Design Ahsx