Gauche

Comment aider les oiseaux de nos jardins toute l'année?

En ces moments difficiles pour les oiseaux de nos jardins, le nourrissage hivernal est devenu nécessaire à leur survie.

Mais le reste de l'année, comment pouvons-nous les aider?

La meilleure des solutions est de sauvegarder ou de reconstituer des milieux qui leur sont favorables notamment en maintenant un biotope riche en plantes sauvages qui constituent une ressource alimentaire riche et variée.

Laisser des parcelles de terrains non cultivées est intéressant car cela favorise le développement de plantes sauvages que viendront visiter de nombreux granivores.

De nombreuses espèces d'oiseaux régressent de façon alarmante. Les causes de ce déclin?

Principalement la disparition des habitats naturels et les pesticides. Réserver ne fût-ce que 5 % de son jardin à la vie sauvage, c'est contribuer à la création d'un indispensable réseau de zones refuges. Les oiseaux et les autres animaux sont attirés par cet inépuisable garde-manger. Chenilles, insectes et araignées nourrissent, durant tout ou partie de l'année, le rouge-gorge familier, les mésanges et tant d'autres… Le bouvreuil pivoine, le moineau domestique ou le pinson des arbres consomment les graines, les rousserolles verdrolles y construisent leur nid.

Tolérer, mieux accueillir les plantes sauvages chez soi est un geste important. Les végétaux sont la base de la grande chaîne de la vie… dont nous faisons partie!

Au début de l'hiver et jusqu'au printemps, on peut planter des haies, des arbustes à baies ou à fruits. Beaucoup de ces arbustes ont un aspect décoratif et constituent une source non négligeable de nourriture et d'excellents sites de nidification.

L'idéal est de planter différentes espèces qui produisent des fruits sur une longue période:

  • en août et en septembre: les sorbiers et les sureaux mûrissent;
  • en octobre-novembre: l'aubépine, le cornouiller sanguin et le troène;
  • de novembre à janvier: le prunellier, la viorne aubier, le lierre, …

Droite

Design Ahsx